Etre à l’écoute de soi-même et des autres en même temps

« Comment pouvez-vous être à l’écoute des autres et à l’écoute de vous-même en même temps ? ».

Poser sa conscience sur notre interdépendance

‘Vue de l’espace, la Terre n’a pas de frontières. Nous voyons tous maintenant à quel point nous sommes interconnectés. Ce que nous partageons est beaucoup plus puissant que ce qui nous sépare, pour le meilleur ou pour le pire’.

Scott Kelly – astronaute

Et si je pense à moi…

Dans mon métier, j’entends des personnes me dire « si je pense à moi, je suis égoïste et pourtant j’aurais tellement besoin de prendre du temps pour moi ».

Une sorte de quête à satisfaire tous ceux qui attendent quelque chose. Souvent, ils m’expriment ce sentiment d’être en même temps oppressés, irritables, voire acculés. Certains viennent avec des maux chroniques qu’ils apprennent à supporter en se disant « c’est le prix à payer peut-être » ou « c’est la vie, il faut faire avec ».

Je leur propose de réfléchir à cette question « Comment pouvez-vous être à l’écoute des autres et à l’écoute de vous-même en même temps ? ».

Je les invite à poser un autre regard sur leur corps. Celui-ci se préoccupe-t-il d’abord d’un autre que lui? Non. Il fait – dans la mesure de ses possibilités du moment – pour assurer notre survie, notre équilibre physiologique et plus encore. Est-ce égoïste?

Me vient à l’esprit aussi cette consigne en cas de décompression dans un avion : « Mettez votre propre masque à oxygène avant de porter secours aux autres passagers ». Parce que si nous sommes inconscients, nous ne pouvons plus nous préoccuper de personne, ni des autres, ni de nous.

Et avec la crise du COVID-19 qui sévit en ce moment, ce port du masque pour prendre soin de soi et des autres en même temps prend encore plus de sens. Il a même un côté presque inévitable et nous n’avons aucune idée du temps pendant lequel nous allons devoir apprendre à vivre avec.

Je le dis avec mes mots, ceux qui raisonnent en moi ici et maintenant : « être à l’écoute de soi, c’est écouter ce qui se manifeste en nous à l’instant présent. C’est poser la conscience sur nos sensations immédiates, quand nous respirons ou activons une partie de notre corps ».

Exercice pour ressentir

Je vous propose un exemple concret. Fermez les yeux pendant le temps que vous pouvez en vous posant cette question : « Que me dit mon corps à cet instant »? « Quelles sont mes sensations corporelles immédiates ? » « Est-ce que je peux repérer des zones de tension ? ». Prenez le temps d’écouter ce qui se passe en vous, ce qui émerge à votre conscience. Puis voyez comment vous vous sentez après cela avec vous-même et avec les autres.

Je vous invite à réaliser cet exercice pendant plusieurs jours, en allongeant les temps d’inspiration et d’expiration. Voyez ce qui se dit en vous sans analyse et sans jugement. Et si vous avez envie d’échanger ou de partager, je serai heureuse de vous lire.

Peut-être que ce sera un petit pas vers l’autre tout en vous rapprochant de vous-même avec conscience et bienveillance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *